Savoie et Haute-Savoie
JOUR 1 : lundi 4 septembre – Beau temps.

Nous sommes 54, y compris Patrick, notre aimable et très compétent chauffeur à débarquer à ANNECY en début de soirée après un voyage sans anicroche et un aperçu des paysages qui nous attendent. On s’installe et soupe à l’hôtel BEST WESTERN situé à 500 m du THIOU, charmante et claire petite rivière, exutoire du lac d’Annecy, qui traverse la ville et se jette dans le Fier, un affluent du Rhône.



JOUR 2 : mardi 5 septembre – Beau temps.

A 9h30’, Olivier, l’accompagnateur de l’agence française ACC Voyages qui nous accompagnera durant notre séjour, nous conduit à la Place de l’Hôtel de Ville où nous attendent les guides locaux qui nous narrent l’histoire d’Annecy et de ses principaux sites. Nous partons ensuite à la découverte de sa vieille ville et de ses étroites et sinueuses rues piétonnes héritées du Moyen Age nous arrêtant ou visitant :

1) des édifices religieux (Eglise Saint-Maurice, Eglise Saint-François de Sales, la Cathédrale Saint-Pierre)

2) des bâtiments civils : le château médiéval musée, ancienne résidence des comtes de Genève jusqu’en 1394 et monument historique, qui se dresse majestueux sur les hauteurs de la ville, le très beau Palais de l’Île du 12ième s., construit sur une petite presqu’île rocheuse naturelle et qui fend de son étrave de pierre les eaux claires du Thiou. Sa visite muséographique nous éclaire sur l’histoire de ce lieu unique, classé Monument historique depuis 1900.

A 12h, nous embarquons sur le MS LIBELLULE pour une croisière gourmande et admirons les paysages que nous commente le Capitaine. Tous et toutes ont apprécié cette escapade et le repas servi à bord. Nous débarquons vers 14h30’ et… libres de notre temps, nous parcourons individuellement les magnifiques quais qui bordent le lac et le Thiou avant de rejoindre l’hôtel où le souper nous attend.


JOUR 3 : mercredi 6 septembre – Temps clair et ensoleillé ; les dieux sont avec nous ! Ouf ! Merci !

Levés à l’aube, c’est à 7h30’ que nous mettons le cap sur CHAMONIX – MONT-BLANC.

- Un premier téléphérique nous élève sur « Le Plan de l’Aiguille » à 2.317m, où une terrasse d’observation et des tables d’orientation nous permettent de repérer les différents glaciers et sommets enneigés qui se détachent sous un ciel bleu ! Et comme le chante Jean FERRAT « … Que la Montagne est belle… ».

- Un deuxième téléphérique nous propulse à 3.777 m et ceux qui se trouvent près des fenêtres des cabines (tous n’ont pas cette chance, les cabines étant bondées) se régalent visuellement des séracs et glaciers au-dessus desquels nous passons.

- Nous prenons ensuite un ascenseur qui nous dépose à 3.842 m, au cœur de la Haute Montagne. Le Mont Blanc et l’Aiguille du Midi s’offrent à nous. Beaucoup se laissent tenter et font le «Pas dans le vide » ; expérience unique en son genre et se retrouver avec un vide de 1000 m sous les pieds est assez impressionnant.

- Nous redescendons à Chamonix Ville pour le déjeuner.

Après-midi, le train à Crémaillères du MONTENVERS nous emmène au-dessus de la Mer de Glace à 1.913 m d’altitude. Des explications nous sont données sur la terrasse panoramique, puis des télécabines descendent les amateurs jusqu’à la volée de 398 marches (qu’il faudra remonter si on les descend) pour accéder à la grotte taillée au cœur du glacier. Endroit magique et exceptionnel qui récompense ceux qui ont pu faire cet aller/retour.


JOUR 4 : jeudi 7 septembre – Beau temps

- Nous partons à 8h30 pour le Parc Naturel Régional des Bauges et nous nous rendons à la « Maison de la Chartreuse » d’Aillon-le-Jeune installée dans le cadre exceptionnel d’un monastère du 12ième s restauré. Son histoire nous est contée et ses secrets nous sont révélés par une guide de la maison. À l’issue de cette intéressante page d’histoire, nous visitons individuellement son musée interactif et faisant des achats dans sa boutique.

- Après-midi, destination SEVRIER situé sur la rive ouest du lac d’Annecy et découverte d’un des fleurons de l’industrie française, c’est-à-dire la « Fonderie PACCARD ». Nous visionnons 2 films, visitons le musée et assistons en direct à la coulée d’une cloche. Après cette féérie du métal et du feu, nous voilà détenteurs des secrets de l’univers des fondeurs de cloches. Un concert-chant de carillon clôture notre très intéressante visite.


JOUR 5 : vendredi 8 septembre

8h30, cap sur Genève, berceau du droit humanitaire sous l’égide d’Henri DUNANT, principal fondateur de la Croix-Rouge. Division de notre groupe en deux. Chaque groupe part avec un guide local à la découverte de la ville. Au fil des rues, de fascinantes histoires nous sont contées. La visite guidée terminée, nous découvrons le lac de Genève, mais le jet d’eau d’une hauteur de 140 m n’est pas en activité ; la cause ne nous est pas dévoilée. A proximité se trouvent :

- l’île Rousseau avec la statue de notre Jean-Jacques,

- le Jardin anglais et son horloge fleurie installée en 1955 pour rappeler le rôle de Genève dans l’industrie horlogère. Sa sœur à Ostende est plus spectaculaire. Qui a copié qui ? That’s the question !

- le Monument national symbolisant le rattachement de Genève à la confédération helvétique en 1815. Ce monument présente deux femmes enlacées par la taille portant glaive et bouclier et le regard tourné vers le lac tout proche. Celle au couvre-chef crénelé représente la République de Genève et l’autre couronnée de laurier figure HELVETIA. Nous avons eu tout loisir de les admirer en attendant le retour de Jean et Michel partis au commissariat pour déclarer un vol de portefeuille.

- Nous repartons en direction d’Yvoire et déjeunons dans un resto situé sur la rive française du lac qui s’appelle ici le lac Léman. Une guide locale nous emmène à travers le charmant bourg médiéval d’Yvoire et nous conte l’histoire de cet ancien village de pêcheurs classé parmi les plus beaux villages de France, label « Ville fleurie ». Il nous est donné un peu de temps pour parcourir individuellement les petites rues d’Yvoire et faire nos achats avant le retour à Annecy.


JOUR 6 : samedi 9 septembre : « Il pleut, il pleut bergère et… »

Nous quittons Annecy à 8h30’ et arrivons à Aix-les-Bains, 3ième station thermale de France que nous sillonnons en car avec une guide qui nous narre l’histoire de cette belle ville d’eaux chaudes et sulfureuses assise par étages sur un coteau située à 3 km du lac du BOURGET. C’est donc sans se fatiguer et sans se mouiller que nous découvrons ses anciens grands palaces « Belle Epoque », ses anciens et nouveaux thermes, le musée « Faure », et la colline de TRESSERVE où Alphonse de LAMARTINE a écrit son célèbre poème « Le Lac » pour se consoler de la mort de Julie CHARLES avec laquelle il avait vécu une grande passion en 1816.

La visite guidée terminée, il nous est donné de nous dégourdir les jambes et de découvrir par nous-mêmes :

L’hôtel de Ville gothique installé dans l’ancien installé dans l’ancien château du 16ième s.,

La Place Maurice Mollard et son Arc Campanus érigé en 20 avt J.-C.,

Le casino et ses superbes mosaïques du célèbre mosaïste vénitien Antonio SALVIARI,

…Avant d’embarquer pour une croisière gourmande sur le lac du BOURGET.

À l’abri de la pluie nous voguons sur l’onde et sous les cieux gris en mangeant et en écoutant les informations que nous prodigue le capitaine.

« Oh temps ! Suspends ton vol ; et vous heures propices,

Suspendez votre cours ;

Laissez-nous savourer les rapides délices

Des plus de nos jours ! » (Strophe 6 « Le Lac »)

Nous faisons escale à l’Abbaye d’HAUTECOMBE, haut lieu de la vie monastique depuis plus de 900 ans et patrimoine européen. La communauté du Chemin Neuf occupe aujourd’hui les lieux. Nous visitons l’admirable abbatiale qui abrite notamment les tombeaux des princes de la Maison de Savoie et où une guide nous raconte la riche histoire du site.

Nous réembarquons et peu après empruntons le Canal de SAVIERES, exutoire naturel du lac Bourget.

Fin de la croisière à CHANAZ, charmant village médiéval baigné par le canal de Savière et visite du Moulin où est produite l’huile de noix et de noisettes. Après cette journée pluvieuse, mais très riche au point de vue historique, géographique, religieuse et poétique, Patrick nous ramène à Annecy.


JOUR 7 : dimanche 10 septembre : Le beau temps est de retour

A 8h30’, nous mettons le cap sur le Plateau des GLIERES, haut lieu de la Résistance, choisi au début de 1944 comme terrain de parachutage par les Alliés.

Au centre d’accueil, nous visionnons un film relatant la vie dure des maquisards ; c’est l’hiver et ils sont à 1.435 m d’altitude, il fait froid et il neige, mais ces combattants ont choisi de « VIVRE LIBRE ou MOURIR » ; émouvant ! Leur engagement est symbolisé par l’impressionnant MONUMENT NATIONAL à la RESISTANCE. Sa blancheur tranche sur le vert foncé des sapins et tel un « V » de la victoire, l’une des 2 flèches monte vers le ciel en signe d’Espérance et supporte dans un fragile équilibre, un gigantesque disque solaire, symbole de LIBERTE, toujours menacée…

Nous déjeunons à un jet de pierre, chez « MERLIN » où on nous sert de délicieuses et diverses préparations typiques de la région.

Nous visitons ensuite une ferme d’alpage et dégustons des fromages produits à la ferme. Nous y faisons des provisions de REBLOCHONS, de Tome des Bauges… afin de prolonger en Belgique notre passage en Savoie. En apothéose à cette superbe journée, nous assistons à la rentrée des vaches à l’étable qu’un chien à 3 pattes et son maître sont allés chercher dans les prairies lointaines.


JOUR 8 : lundi 11 septembre

Patrick nous ramène sans embûche à Barchon à l’heure prévue ; Merci Patrick !

Merci à Jean, Josette et leurs collaborateurs d’avoir sélectionné tous ces sites merveilleux et aux participants qui ont veillé à respecter les horaires et qui ont été sympas durant cet inoubliable voyage !

Retour
Catégories
Années
© 2019 ARC Soumagne - Nous écrire