Le Puy-du-Fou
Ce 10 août, nous sommes une cinquantaine d'amateurs d'histoires et d'aventures à embarquer dans le car qui va nous mener à Chartres puis en Vendée au Parc de loisirs à thématique historique du PUY du FOU.
Nous emmenons avec nous un doux soleil et sommes accompagnés par Claudine et Henri.


Première étape : La visite guidée de la cathédrale de Chartres, l'un des premiers monuments français classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette cathédrale gothique, construite entre les XIème et XIIIème siècle, vient de faire l'objet d'une longue campagne de restauration intérieure ; sa collection de 172 baies dont 80% des vitraux sont d'origine, en fait l'une des plus belles de la chrétienté médiévale.

Victoria, notre guide (d'origine russe !) est vraiment amoureuse de « sa » cathédrale ; elle nous a fait vivre une découverte passionnante de ces magnifiques vitraux médiévaux, notamment en nous apprenant certains codes de lecture de ceux-ci. Le fameux labyrinthe, chemin de méditation inscrit dans le sol participe aussi à l'ambiance sacrée du lieu. Une très belle visite.

Après une nuit de repos à Angers, nous arrivons au Puy du Fou et sommes prêts à affronter la foule et un soleil bien généreux pour découvrir les spectacles et les attractions qui nous sont proposées.

C'est une plongée immédiate dans le passé, dans la magie des reconstitutions et des évocations extraordinaires de ce lieu chargé d'histoire.

Chacun a pu vivre ces deux jours selon ses envies et à son rythme : il y avait des endroits pour flâner, pour s'asseoir et se rafraîchir ou rêver devant la magie des jeux d'eaux, dans l'ambiance musicale ou les magnifiques espaces verts.
Mais pour la plupart d'entre nous, ce sont surtout les différentes reconstitutions historiques proposées qui nous ont fait vibrer et nous ont éblouis par les surprenants miracles de la technique et par la créativité époustouflante des créateurs et des acteurs.

Nous avons vécu dans les arènes d'un cirque romain, dans un village de l'an 1000, dans la cour d'un château fort, dans un bateau en mer ou dans un théâtre du XVIIème siècle, des aventures endiablées, hautes en couleurs et émouvantes
Nous avons rêvé aussi au bal des oiseaux fantômes, en compagnie de ces 300 rapaces qui nous proposaient un ballet aérien inoubliable.

Toutes ces histoires ont, en fait, un lien historique avec cette colline où des traces d'occupations diverses ont été mises à jour... le passage de Jeanne d'Arc et un château


du XVIème siècle ont fait le reste pour stimuler l'imagination de Philippe de Villiers qui, depuis 1978 fait vivre ce coin de Vendée.

C'est le grand spectacle du samedi soir, la cinéscénie, qui va nous faire vivre les bonheurs et les drames vécus par ce peuple ballotté par les aléas de l'histoire. C'était fantastique à tous les niveaux, du jamais vu, avec ses 2.400 acteurs qui nous ont émerveillés et aussi peut être fait pleurer. Car, au-delà des prouesses techniques, c'est un spectacle qui a une âme : l'âme des habitants de cette région.

Après toutes ces émotions, il fallait nous reposer : et là encore, les 2 nuits passées dans le parc n'ont pas été banales. Nous étions accueillis dans le camp du drap d'or : en fait des tentes à l'image d'un campement de François Ier à la Renaissance. '' Décalé '' et sympa !

Merci pour l'organisation parfaite de ce séjour et l'ambiance agréable vécue dans le groupe
Retour
Catégories
Années
© 2019 ARC Soumagne - Nous écrire