Voyage en Acquitaine du 26 mai au 2 juin 2016

Par | Publié le |

Quand on évoque Bordeaux, on pense immédiatement aux grands crus classés issus des domaines viticoles, mais la région referme bien d’autres aspects intéressants.

Nous sommes une quarantaine à quitter Barchon au matin du 25 juillet, accompagnés de Liline et Jean Thonnard et véhiculés en car par le sympathique Damien . Une petite mascotte va nous égayer pendant tout le périple : Accompagnée de sa maman, Victoria, du haut de ses 21 mois assiste son papa chauffeur pour nous saluer à chaque départ. Nul doute qu’elle s’est fait beaucoup d’amis papys et mamies pendant le voyage.

Première étape : Bourges et sa superbe cathédrale, aussi grande que N.D. de Paris avec ses somptueux vitraux. Ceux qui ont eu le courage de se promener en ville à la nuit tombée n’ont pas été déçus par ses belles façades illuminées.

Ensuite, arrivée en Gironde à la périphérie de Bordeaux où nous attend notre hôtel LE PROVENCAL.

C’est vrai que nous sommes un peu loin de la ville et que ces parcs hôteliers manquent d’attrait mais là n’est pas l’essentiel car nous resterons peu sur place . Avec l’aide de Christian, ancien autocariste issu d’une famille de viticulteurs et œnologue, nous allons sillonner dans tous les sens ce département de la Gironde dont de nombreux noms de lieux évoquent à nos oreilles la tradition viticole. Nous visitons St-Emilion qui, outre son très beau paysage recèle une très jolie ville médiévale et une église troglodyte, Le Médoc et ses prestigieux domaines, les côtes de Blaye et sa citadelle à la Vauban, les côtes de Bourg et son riche passé de confection du caviar , l’entre-deux mers et son château de Cadillac , au temps des mousquetaires . Le tout en laissant quelque place à de sympathiques dégustations de PRODUITS LOCAUX !

Nous devons aussi évoquer Bordeaux que nous avons arpenté en car, à pied et en bateau sur la Garonne : Une ville étendue, commerciale et superbe dans ses prestigieux bâtiments en pierre de France . Pour les amateurs de balade à pied, on retiendra le pont de pierre, les illuminations du soir et le grand miroir d’eau qui permettait de rafraîchir les pieds fatigués.

Loin de l’agitation, nous retiendrons aussi le plaisir de la montée au sommet de la dune du Pilat : il est 8h du matin ( On s’est levés tôt) et là- haut, on s’imagine être au désert mais avec une vue extraordinaire sur le bassin d’Arcachon. MAGNIFIQUE !!!

Arcachon, ce sont les huîtres, les plages de sable fin et les jolies villas construites au siècle dernier quand on pensait encore guérir la tuberculose avec de « coûteux » bains de mer. Nous découvrons tous ces aspects au fil d’une promenade en bateau qui, sous un ciel d’azur, nous permet d’admirer tous les contours de la baie . Bien AGREABLE……

C’est déjà le moment du retour avec une belle initiative : faire une halte aux marais poitevins et oublier un peu la route au fil d’une paisible balade commentée en barque. Tout le monde a apprécié ainsi que la dégustation de quelques produits du terroir.

Pendant ce voyage, grâce aux commentaires bien éclairés de nos guides, nous sommes devenus presque « incollables » sur la géographie de la Gironde mais nous avons aussi pu approcher la réalité des gens qui vivent dans ce département où, comme toutes les régions agricoles, il faut s’adapter à l’évolution du monde.

Merci à Jean et à Liline pour leur gentillesse et leur attention aux moins vaillants d’entre nous pour qui les vieux pavés sont parfois difficiles à arpenter, et pour l’ambiance agréable créée au sein du groupe.

©2021 ARC Soumagne - Nous écrire